get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (420 words)

Trucage des chiffres de la délinquance par la Direction de la Sécurité Publique de Marseille

950-x-500-canard-marseille

VIGI. a découvert l’article du Canard Enchainé de ce mercredi 15 novembre 2017, intitulé « comment la police marseillaise dégonfle les statistiques de la criminalité ».

 

Cela ne fait que confirmer ce que les multiples remontées que nous avons du 13, preuves à l’appui. On comprend mieux les « bons résultats » sur ce département depuis quelques années !!!

 

Il faut dire que le directeur départemental actuel, Monsieur SALANOVA, a une habitude. Il annonce des résultats, qu’il a lui-même auto-évaluées, comme il l’avait fait sur son précédent poste dans les Yvelines. Et toutes personnes essayant de mettre à jour publiquement « ses combines » ont le droit d’être harcelées jusqu’à la dépression, que ce soit sur les Bouches du Rhône ou sur le 78. A Marseille, par un écrit de son adjoint, il avait parlé de « purger le problème », faisant peu de cas du respect de la dignité humaine.

 

Selon France 3, « la Direction Départementale de la Sécurité Publique ne prend pas l'article au sérieux. Un ou deux policiers auraient lancé ces informations. Mais ce serait juste une histoire de rancœur envers la hiérarchie. Ces informations ne seraient pas fiables ». Tout le monde connaît le professionnalisme des journalistes du Canard Enchaîné, qui n’ont jamais perdu un procès pour diffamation.

 

D’ailleurs, nous trouvons mesquin et bas, de la part d’un Directeur Départemental de baser sa défense sur des attaques personnels, pour éviter un audit de l’IGPN, plutôt que de démontrer la fausseté des accusations portées contre ses pratiques. Nous espérons que notre administration ne se laissera pas divertir par « les pirouettes » de ce Directeur et mettra un terme définitif aux pratiques de ce Monsieur.

 

Nous avons en conséquence saisi officiellement Monsieur Éric MORVAN, directeur général de la Police Nationale, ainsi que Madame Marie-France MONEGER-GUYOMARC’H, directrice de l’IGPN pour demander l’ouverture d’une enquête externe au pouvoir de direction de Monsieur SALANOVA.

 

Notre organisation se tient à la disposition de l’IGPN et de la DGPN pour toute enquête externe, mais ne se prêtera à aucune « mascarade », si jamais notre institution faisait le choix de mettre « la poussière sous le tapis » en laissant la DDSP 13 faire une pseudo enquête interne.

 

VIGI. rappelle que les policiers sont là pour lutter contre la délinquance et non produire des statistiques « truquées » pour faciliter le déroulé de carrière de tel ou tel chef de service.

 

« On ne saurait stigmatiser par trop d’expressions le vice de ces hommes souples et trompeurs toujours prêts à parler comme vous le voulez, non comme la vérité l’exige. » Cicéron 

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’Intérie...
Vague de suicides: les forces de l'ordre sont-elle...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous