Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (366 words)

Après le Président cosplay, son conseiller cosplay ET violent

950-x-500-elyse-uniformes

Nous avions dénoncé le chaos du 1er mai 2018 voulu par le gouvernement, mais nous ne pouvions imaginer que l’Elysée participait activement au chaos et s’autorisait la répression d’opposant politique par la force !!!

 

En effet, Alexandre BENALLA, chargé de mission à l’Elysée, avait reçut l’autorisation du directeur de cabinet d’Emmanuel MACRON à participer à cette manifestation en tant qu’observateur.

 

Demander une autorisation pour participer à une manifestation ? Serions-nous en dictature ? Sinon qu’elle a été l’autorisation donnée par le directeur de cabinet d’Emmanuel MACRON ?

 

La présidence de la République au courant de l’incident a mise à pied Alexandre BENALLA du 4 au 19 mai.

 

15 jours de mise à pied, au lieu de saisir le Procureur de la République sans délai, conformément au Code de Procédure Pénale, pour des deux infractions pénales :

 

  • Les violences volontaires suivant qu’elles soient inférieur ou supérieur à 8 jours d’Incapacité Total de Travail sont soit contraventionnelles et punies de 1500€ d’amende, soit délictuelles et punie de 3 ans de prison et 45 000€ d’amende.

 

De plus ce conseiller jette un discrédit sur toute la Police Nationale et l’Elysée laisse faire en toute connaissance de cause. Il vaut mieux laisser la Police Nationale être accusée de violences policières, que de dénoncer l’imposture d’un proche d’Emmanuel MACRON. Ecœurant, surtout quand on sait que ces vidéos servent d’excuses pour agresser des policiers en service mais de plus en plus hors service.

 

Nos collègues CRS autour de ce délinquant ne savent pas que la personne n’est pas un VRAI policier en civil. Sinon ils l’auraient interpellé immédiatement pour violences illégitimes. Encore une fois nous ne pouvons que mettre en cause l’organisation du service d’ordre pour protéger la manifestation…

 

VIGI. rappelle à Monsieur le Président de la République, que si il veut voir de vrais policiers, il peut toujours nous recevoir pour que nous lui parlions de notre quotidien, même si nous ne sommes pas RIHANNA ou BONO.

 

« On est reçu selon l’habit, reconduit selon l’esprit » proverbe russe.

 

Nous déposons plainte contre Alexandre BENALLA et ...
Une nouvelle piste pour expliquer les suicides dan...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous