Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

1 minute reading time (291 words)

Au moins un commissariat reçoit un appel diffusant la musique d’une vidéo de Daesh

950x500-daesh

Le 5 juillet 2016, Al-Hayat Media Center, organe médiatique officiel de Daesh, a publié la chanson « ma vengeance ».

 

Suite à l’attentat de Nice du 14 juillet 2016, la chanson est mise en image sur des vidéos de l’attaque terroriste.

 

Les paroles de la chanson accompagnant les images commencent par :

 

Ma kalash est armée, les civils désarmés, j’élimine des Français, c’est Valls qu’il faut remercier

 

Ceinture C4 branchée dans une foule déclenchée, j’explose des français c’est Valls qu’il faut remercier

 

Des musulmans s’élancent, s’explosent au Stade de France, déclenche l’état d’urgence ça court dans tous les sens  

 

Dimanche 6 octobre 2019, nos collègues d’un commissariat francilien ont reçu un appel diffusant en boucle cette même chanson, incluant un autre couplet de la chanson :

 

Après toutes ces années de combat acharnées le califat renaît la vengeance a sonné

 

Comme Monsieur CASTANER préfère exclure des agents de renseignement bien notés et qu’il semble avoir du mal à obtenir les bonnes remontées d’informations, nous l’alertons publiquement des menaces qui pèsent sur nos collègues de terrain, qui ne sont pas barricadés dans un bureau ministériel.

 

Cette fois il ne pourra pas encore chercher « un lampiste » pour assumer les responsabilités pour lesquelles il est payé.

 

Une fois de plus nous demandons que soit classée en dérive sectaire certaines pratiques de l’Islam, comme cela est possible pour d’autres religions, pour une meilleure efficacité opérationnelle, tout en évitant les amalgames.

 

« Aimez qu’on vous conseille et non qu’on vous loue. » Si Monsieur CASTANER veut faire sienne cette phrase de Nicolas BOILEAU, nous sommes à sa disposition.

 

Qu’aurions-nous dit si nous avions été gazés et ma...
Attentat à la Préfecture de Police : la justice pa...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous