Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

4 minutes reading time (845 words)

Comment appliquer le discours philosophique de Monsieur le Président, aux forces de sécurité intérieure, dans la vie réelle ?

Macron-pouce-en-lair2

 

VIGI. partage la volonté présidentielle d’atteindre les objectifs énoncés, mais nous vivons dans une réalité terre à terre, souvent violente, pas dans le monde des idées.  Comment passer de la théorie à la pratique ?

 

 

 

La police de sécurité du quotidien

 

Nous avons un nom de produit marketing et de com’. Nous avons la volonté du Président, qui veut une police de prévention et de répression. Mais en dehors des paroles, nous n’avons rien

 

VIGI. propose quelques idées pratiques pour que ça marche :

 

  • Multiplier les patrouilles à pied, à vélo ou en rollers et donc renforcer le nombre d’effectifs ;
  • Equiper tous les policiers de smartphones, pour que la population appelle les policiers qu’elle connait et non un numéro 17 anonyme, voir sur Paris un numéro surtaxé ;
  • Mettre fin à la politique du chiffre pour que le rendement statistique soit remplacé par la garantie de la paix publique ;
  • Développer le cycle de travail de travail 2-2-3 permettant aux personnels d’assister à des formations et de se maintenir à niveau physiquement, actuellement abandonné pour raison de restrictions budgétaires ;
  • Supprimer le devoir de réserve, qui empêche les personnels d’avoir un rapport « vrai » avec la population ;

 

Une police qui entre dans l’ère du numérique :

 

Alors que nous avons eu une coupe budgétaire de 370 000 millions d’euros, qui n’est pas compensée par la hausse de 1,9% du budget 2018, comment équiper tous les personnels en tablettes et smartphone, ainsi que remettre à niveau le parc informatique ?

 

VIGI. propose toujours de réattribuer les primes  de plusieurs dizaines de milliers d’euros de la haute hiérarchie, qui  en plus engendrent un management nocif, pour améliorer les conditions de travail dans la Police Nationale.

 

Le renseignement :

 

Emmanuel Macron a expliqué vouloir améliorer le recueil et l'exploitation du renseignement. "Sept décrets ont été publiés en août" en ce sens, a-t-il rappelé. 

Cependant, ce n’est pas parce qu’un décret est publié dans le monde des idées, que magiquement tout va mieux dans le monde réel.

VIGI. aurait préféré à la « task force anti DAESH », qui ajoute une nouvelle couche au « mille feuilles » du renseignement français, que le Renseignement Territorial sorte de la Sécurité Publique, qui n’a aucune culture du renseignement et qui laisse toujours un « trou dans la raquette » du renseignement humain.

 

 Le recrutement :

 

Promesse concrète de 10 000 policiers embauchés sur 5 ans… dans le monde des idées. Dans la réalité, malgré un nombre d’inscrits record, l’administration a dû descendre les admissions à 5 de moyenne et même ainsi des centaines de poste n’ont pas été pourvus.

 

VIGI. propose de rendre attractif le concours de gardien de la paix, pour des personnes ayant le niveau et les compétences de le passer, par une hausse de la rémunération, une amélioration des conditions de travail, en redonnant un sens humain au métier, etc.

 

De même, VIGI. propose de recruter des personnels administratifs, techniques et ouvriers d’état soutiens spécialisés indispensables au bon fonctionnement de l’institution et permettant de faire revenir sur le terrain des personnels actifs.

 

Les reconduites frontières vont augmenter :

 

Dans le monde des idées c'est possible. Mais VIGI. souligne que dans la réalité quand on veut ouvrir 60 places de rétentions en plus dans un Centre de Rétention Administrative (CRA), qui n’a déjà pas les moyens de gérer les 170 retenues présents dignement ou de faire régner l’ordre à l’intérieur, il faut d’abord augmenter les effectifs…

 

Le suivi psychologique des personnels :

 

Dans le monde des idées cela part d’une bonne intention.

 

Dans la réalité les policiers ne se suicident pas à cause des difficultés de leurs missions, mais parce que l’administration les pousse au suicide : rythmes de travail brisant vie familiale et sociale ; politique du chiffre engendrant une souffrance éthique ; organisation du travail de type " taylorienne " ; des méthodes managériales perverses et destructrices.

Pour VIGI. les policiers n’ont pas besoin d’un suivi psychologique, mais d’un changement de management et d’une hiérarchie respectueuse des textes en vigueurs.

 

Les caméras piétons étendues :

 

VIGI. demande que tous les policiers en soient équipés depuis des années, pour éviter que des vidéos tronquées volontairement soient diffusées sur internet pour calomnier nos interventions.

 

Dans le monde des idées, les rapports sur l’utilité de ce dispositif ont dû être positif et nous en réjouissons. Mais pour le moment seules 2000 caméras ont été déployées pour un total de plus de 140 000 personnels. Pour financer ce projet il faudrait que la politique de sécurité passe enfin avant la politique d’austérité.

 

Lutte contre le financement du terrorisme :

 

Oublié de la loi de lutte contre le terrorisme votée récemment, cette mesure va finalement être prise en considération, au cours d’une conférence européenne en avril 2018. Les terroristes peuvent encore se financer tranquillement pendant au moins 6 mois…

Mais Monsieur le Président a bien conscience que "nous sommes aujourd'hui trop lents à apporter une réponse adaptée à la menace". C’est pour cela qu’il a doublé sa « garde prétorienne » …

 

« Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l'État les fait mal. » Charles-Maurice de Talleyrand

×
Stay Informed

When you subscribe to the blog, we will send you an e-mail when there are new updates on the site so you wouldn't miss them.

Ultra-Droite et Ultra-Gauche, VIGI. réagit dans 20...
LE CENTRE DE RÉTENTION ADMINISTRATIVE (CRA) DE VIN...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous