Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

1 minute reading time (281 words)

Comment des policiers peuvent-ils recevoir l’ordre de remplacer des personnels pénitentiaires ?

950-x-500-grve

Nos collègues du Nord nous ont appris, le 20 janvier 2018, qu’ils remplaçaient des surveillants pénitentiaires à la maison d’arrêt de SEQUEDIN.

 

Bien que le prêt de main d’œuvre soit parfaitement légal, nous ne sommes pas sûr qu’il y ait des conventions signées pour chaque fonctionnaire de police entre l’entreprise prêteuse, ici la Police Nationale et l’entreprise utilisatrice, ici l’administration pénitentiaire.

 

Comment peut-on utiliser des policiers comme intérimaires de la pénitentiaire ? Nos collègues n’ont reçu aucune formation pour travailler en milieu carcéral, les exposants à des blessures ou les poussant à faire des fautes professionnelles d’un métier, qu’ils ne maîtrisent pas.

 

Nous invitons nos collègues, qui iraient sur de telles missions, à faire un rapport en indiquant qu’ils n’ont pas reçu de formation adéquate. Si leur hiérarchie, étant informée de cette carence en formation, confirme son ordre, elle ne pourra pas se défausser de sa responsabilité en cas de « soucis ».

 

Mais pendant ce temps, dans un contexte de menace terroriste, qui assure les missions de nos collègues ?

 

Enfin si demain, il y avait une « pénurie » de personnel hospitalier, de la poste, de la SNCF… est-ce que les policiers devront également assurer leurs missions ?

 

VIGI. est solidaire de nos collègues de la pénitentiaire, qui ont beaucoup de revendications communes avec nous sur leurs conditions de travail.

 

VIGI. rappelle cependant que la colère des personnels de la pénitentiaire ne doit pas être à l’encontre de nos collègues assurant le maintien de l’ordre, mais envers nos hiérarchies respectives, qui veulent nous opposer et parfois y arrivent.

 

 « Un individu conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que dix milles individus endormis et soumis » Gandhi

Projet de Loi sur le burn-out : VIGI. auditionnée ...
Les organisations CGT de la prévention/sécurité et...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous