Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

3 minutes reading time (659 words)

Communiqué de presse : liberté d'expression

CM-20-janvier-2021

Le 7 janvier 2015 avait lieu l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, plongeant la France dans l’horreur.

 

Les policiers protègent la liberté d’expression, cette valeur fondamentale de la France, jusqu’au sacrifice suprême, comme nos deux collègues Franck BRINSOLARO et Ahmed MERABET, morts lors de l’attentat du 7 janvier 2015.

 

Cette valeur a été rappelé aussi bien par le président de la République que le ministre de l’Intérieur, actuellement au pouvoir.

 

« Depuis les débuts de la Troisième République il y a en France une liberté de blasphémer qui est attachée à la liberté de conscience. Je suis là pour protéger toutes ces libertés. Je n'ai pas à qualifier le choix de journalistes. J'ai juste à dire qu'en France on peut critiquer des gouvernants, un président, blasphémer, etc. » Emmanuel MACRON à Beyrouth le 1er septembre 2020, sur les attentats de CHARLIE HEBDO

 

« Je ne sais pas s’il y a un recul de la liberté d’expression. En tous cas elle est largement menacée. En France on a le droit d’être choqué par les caricatures de Charlie Hebdo, parfois j’ai pu être choqué par les caricatures de Charlie Hebdo. Mais en France, on a le droit de choquer. Et CAHRLIE HEBDO a le droit de publier ce qu’il souhaite à la Une de son journal comme tous les journaux. » Gérald DARMANIN, le 23 septembre 2020 sur France Inter

 

De belles paroles. Mais dans les actes quand est-il ?

 

Dans la Police Nationale, ces mêmes politiques essayent par tous les moyens de tuer cette liberté d’expression.

 

Les policiers qui dénoncent des dérives et dysfonctionnements au sein de notre institution, qui aboutissent aux drames quasi hebdomadaires d’un de nos collègues qui se donne la mort subissent un harcèlement moral au travail, procédures disciplinaires, procédures pénales, envois en psychiatrie, etc.

 

Aujourd’hui, nous organisation de la Police nationale, nous voulons pouvoir continuer de nous exprimer librement. Nous ne sommes pas d’accord sur tout et nous voulons pouvoir continuer à débattre librement.

 

Cependant nous sommes d’accord pour dire que l’orgueil blessé de Monsieur Éric MORVAN, Directeur Général de la Police Nationale (DGPN) n’a aucune importance quand on a vu 114 de nos sœurs et nos frères se suicider, brisés par leur propre institution, quand il était aux commandes. Éric MORVAN avait pris deux mesures aussi ahurissantes, qu’inefficace pour lutter contre ce désespoir : ordonner aux chefs de service de faire preuve d’empathie et organiser des barbecues conviviaux.  Monsieur CASTANER, alors ministre de l’Intérieur avait proposé un n° vert et Monsieur DARMANIN, devant ces mesures inutiles à doubler la mesure de son prédécesseur par un second n° vert.

 

En dénonçant cette propagande gouvernementale et institutionnelle, qui fait semblant d’agir au lieu d’agir, Alexandre LANGLOIS passe en conseil de discipline le 20 janvier 2021.

 

Nous invitons tous les policiers à se joindre à nous pour préserver notre liberté d’expression.

 

Nous invitions les élus de la République à apporter leur soutien à une Police nationale, qui se veut exemplaire.

 

Nous invitions les journalistes à venir défendre la liberté d’expression, comme nous garantissons l’exercice de leur métier.

 

Une manifestation a été déclarée par le syndicat VIGI, place Louis LEPINE 75004 PARIS, à la sortie du métro 4 cité, de 8h30 à 11h30 (ou heure de fin du conseil de discipline) pour que les citoyens qui se joindront à nous puissent le faire en toute légalité.

 

« La défense du droit à la libre d’expression n’est pas limitée aux idées qu’on approuve. En fait, c’est particulièrement pour les idées qu’on trouve offensantes que ce droit doit être défendu le plus vigoureusement. Promouvoir le droit d’exprimer des idées qui sont largement acceptées est, bien évidemment, une affaire sans intérêt. »  Noam Chomsky

 

Contact presse

Cédric VLADIMIR, Hors Service : 06 14 74 28 15

Cyril HEMARDINQUER, FPIP : 06 51 02 24 52

Alexandre LANGLOIS, VIGI : 06 14 51 58 27

 

Beauvau de la sécurité : un coup de com’ avant la ...
Notre secrétaire général communique l'intégralité ...

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://vigimi.fr/

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous