Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (458 words)

Débattre avec Yann MOIX, c’est comme vouloir jouer aux échecs avec un pigeon...

Yann-Moix-950-x-500

… tu as beau être très fort aux échecs, il arrive, chie sur l’échiquier et s’en va l’air supérieur comme s’il avait gagné.

 

Qu’à dit ce Monsieur lors de l’émission les terriens du samedi :

 

« Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez bien que la faiblesse attise la haine. Dire que vous chier dans votre froc, alors que vous faite un métier qui devrait prendre en compte cette peur (…). Je trouve franchement que venir vous victimiser à longueur d’émissions de télévision non seulement vous ridiculise auprès de la population mais vous ridiculise au carré auprès des populations que vous asseyez à longueur de journée par des humiliations. Car vos cibles préférées, ce sont les pauvres et les milieux défavorisés (…). Je suis moi-même spectateur du harcèlement que vous pratiquez sur des gens inoffensifs (…) parce que, effectivement, la peur au ventre, vous n’avez pas les couilles d’aller dans des endroits dangereux (…). »

 

Du coup lever de boucliers des associations, des syndicats de police et même du Ministre de l’Intérieur sur le départ, qui continue de condamner, mais sans agir.

 

 

 

Pour les remercier du buzz, Yann MOIX a confirmé ses propos dimanche sur Europe 1 :

 

« La grossièreté et l’indécence de Gérard COLLOMB, je ne les ai jamais vues dans ses paroles. Je les ai vues dans les coups de matraque qu’il prodigue aux migrants à CALAIS à longueur de journée, quand 4,5,6,7,8 policiers se mettent sur un gamin de 16 ans, le laminent de coups et le gazent. (…) J’ai passé un an à CALAIS, à voir comment les policiers se comportent de manière barbare et criminelle face à des migrants complétement innocents et bien souvent inoffensifs. »

 

Oui les propos péremptoires de Monsieur MOIX sont scandaleux et VIGI. les condamne. Laissons ce Monsieur à ses « fantasmes idéologiques », qui ne seront que des « délires » tant qu’il n’amène pas des preuves, ce qui ne devraient pas être difficile à une époque où les policiers sont filmés par tout le monde.

 

Nous proposons aux organisation police d’arrêter le concours de qui a la plus « grande » sur Twitter, pour s’occuper du quotidien des collègues. Pour polémiquer il y a du monde. En revanche pour agir quand une collègue meurt noyée dans la Seine, quand la hiérarchie falsifie les chiffres de la délinquance, quand il faut monter au créneau quand l’Elysée jette l’opprobre sur la Police Nationale en ayant permis les actions de Monsieur BENALLA, là il n’y a plus personne… sauf VIGI.

 

« Le dialogue, relations des personnes, a été remplacé par la propagande ou la polémique, qui sont deux sortes de monologue. » Albert CAMUS

 

On avait demandé la démission de M. COLLOMB : c’es...
« Il n’a véritablement rien à cacher » Maître LIE...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous