Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

5 minutes reading time (1062 words)

Est-ce réellement une police républicaine au service du peuple qui manifeste ?

19-05-2021-manif-AN

Le nombre de logo est tape à l’œil, mais en réalité seulement 4 organisations syndicales sur les 14 ayant déposé des listes, dont 12 représentent les personnels de la Police Nationale.

 

 

Un rassemblement devant l’Assemblée nationale où les policiers en colère avaient manifester en octobre 2016, car ces syndicats les avaient trahis.

 

 

Un rassemblement devant l’Assemblée nationale où les policiers avaient tiré sur les pompiers en octobre 2019, sans qu’aucun de ces syndicats ne trouve à y redire.

 

 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sera également présent. Rien d’étonnant quand on sait que le secrétaire général syndicat Unité-SGP Force Ouvrière, Yves LEFEBVRE est adhérent à LREM et est en lien direct avec Emmanuel Macron.

 

 

Il faut dire qu’Unité-SGP Force Ouvrière invite son employeur, le ministre de l’Intérieur Christophe CASTNANER à son congrès . A moins que ce n’ait été qu’un meeting politique LREM, quand on sait que ce même Christophe CASTANER avait justifié de sa non-démission lors du journal de 13h de TF1 le 6 octobre 2019, par le soutien de ce syndicat.

 

 

Nous assistons donc à l’organisation d’une pièce de théâtre des personnes qui cogèrent la police et sont responsables de la situation.

 

 

« On ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont créés. » Albert Einstein

 

 

Mais quelle est la définition de ces syndicats d’une police républicaine ?

 

 

Le secrétaire général d’Unité SGP FO se réjouit quand un manifestant a une main arrachée : « il a perdu sa main, bien fait pour sa gueule ».

 

 

Ce même syndicat justifie les propos de son délégué Luc POIGNAT dans C à vous  « bamboula, ça reste encore à peu près convenable » par « un coup de fatigue ». Aucune sanction et même la légalisation du contrôle au faciès par LREM dans l’article 19 de la Loi 2017-1510 du 30 octobre 2017 demandant aux policiers de : « vérifier (…), par les personnes dont la nationalité étrangère peut être déduite d'éléments objectifs extérieurs à la personne même de l'intéressé »

 

 

 

Unité-SGP Force Ouvrière est un syndicat qui défend ses intérêts contre ceux des policiers. Quand une collègue dépose plainte pour viol contre un supérieur hiérarchique, ce syndicat vient à la barre du tribunal témoigner contre la victime. Malgré le soutien d’Unité SGP et de l’administration, le violeur a été condamné à 6 ans de prison.

 

 

Des délégués d’Unité-SGP Force Ouvrière pratiquent le chantage pour arriver à leurs fins au sein des commissariat et donne des coups de Taser à des subordonnés, selon le Canard Enchainé, mais là encore le syndicat intervient auprès de la Préfecture de Police pour protéger son délégué et non les policiers.

 

 

Pour bien montrer à quel point Unité-SGP Force Ouvrière méprise les décisions de Justice, ce syndicat a nommé délégué départemental, un policier condamné à cinq ans de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction de port d’arme pour ces « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » commises dans l’exercice de ses fonctions.

 

 

Le  SNAPATSI, Alliance, Synergie et SICP, tous adhérents à la CFE-CGC sont connus pour s’être moqué des innocents mutilés lors du mouvement des Gilets Jaunes.

 

 

Les syndicats de la CFE-CGC Police ont cautionné et relayé une cagnotte pour les agresseurs de Michel ZECKLER, mais rien pour notre collègue qui a failli se faire lyncher en exerçant sa mission. Curieux de défendre l’indéfendable, mais pas les policiers blessés en service.

 

 

L’UNSA-Police est ce syndicat qui transforme illégalement le local syndical mis à disposition par la Préfecture de Police en plein centre de Paris, en logement de fonction pour la famille de son secrétaire général Olivier VARLET, comme le relate le Canard Enchainé dans son article « des poulets bien logés » du 5 décembre 2020.

 

 

Le SCPN, syndicat majoritaire des commissaires de police, est celui qui appelle au meurtre des avocats militants.

 

 

Le SCPN, dont le secrétaire général David LE BARS avait déclaré à la suite de l’éborgnement du Gilet Jaune Manu sur la place d’Italie à Paris : « cette grenade n'est pas forcément tirée par les forces de l'ordre. Si elle est ramassée, elle peut aussi être lancée par un individu qui n'est pas dans les forces de l'ordre. »

 

 

Le SCSI-CFDT, qui n’est pas représentatif, mais rend service bien volontiers. D’ailleurs le dernier secrétaire général de ce syndicat, Jean-Marc BAILLEUL, a eu une mutation a Tahiti devant 30 autres collègues plus qualifiés pour le poste, mais il a également réussi a faire muter sa femme sur un poste fictif à Tahiti, alors qu’elle était sous le coup d’une enquête administrative.

 

 

Par ailleurs, Unité-SGP Force Ouvrière, les syndicats policiers de la CFE-CGC, de l’UNSA-Police et de la CFDT organisent des manifestations sauvages sur les Champs-Elysées à Paris, à Strasbourg et partout en France, sans aucune sanction de la part de Gérald DARMANIN, car pour lui la « peste brune » c’est uniquement les opposants politiques.

 

 

Et quelle est la définition du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin d’une police républicaine ?

 

 

Gérald Darmanin estime que des actes de violences et de racismes au dépôt du tribunal de Paris ne nécessite que des sanctions entre un avertissement et trois jours d’exclusion temporaire de fonction.

 

 

Gérald Darmanin ne voit rien de répréhensible disciplinairement quand des policiers défilent en armes pendant le couvre-feu le 17 décembre 2020 devant le tribunal de Tours pour contester une décision de Justice.

 

 

Gérald Darmanin estime que des policiers en armes pendant le couvre-feu venant intimider la maire de Rennes à son domicile privée le 17 décembre 2020, des avertissements suffisent.

 

 

En revanche le 19 mars 2021 lors de son déplacement au siège de la police scientifique à Écully, dans le cadre du Beauvau de la sécurité, Gérald Darmanin a déclaré devant les personnels, les syndicalistes et la presse : « Les personnes qui ne sont pas dignes de porter l’uniforme, il faut les virer de la police, on a l’exemple récent de Monsieur Langlois. »

 

 

« La police n’est ni au service du gouvernement, ni des citoyens, mais de l’État. » Gérald Darmanin le 19 mars 2021 à Écully

Beau sophisme du ministre de l’Intérieur, quand on constate tous les jours que le gouvernement a mis l’État à son service contre les citoyens.

 

La police En Marche vers quoi ?

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://vigimi.fr/

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous