Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

3 minutes reading time (590 words)

Gilets Jaunes : réponse à côté de la plaque du gouvernement

950-x-500-nouveau-EP

Laurent NUNEZ a enfin reconnu que nous avions raison : « C’est toute la chaîne de commandement qui va être examinée. Samedi, ce fut un échec.» Les policiers sur le terrain sont bien compétents, mais pas leurs dirigeants !!! Il aura fallu 3 mois, plus de 3000 blessés et de nombreuses dégradations pour que le gouvernement et l'Elysée voient enfin la réalité.

 

Du coup réunion de crise à l’Elysée ce lundi 18 mars après-midi avec des mesures chocs.

 

Le gouvernement se débarrasse du Préfet de Police, Monsieur Michel DELPUECH, pour avoir dénoncé les « dysfonctionnements élyséens » dans l’affaire BENALLA… non pardon pour son incompétence dans la gestion du maintien de l’ordre à Paris. Un simple coup politique et de com’, car on ne change pas Monsieur CASTANER à la tête du Ministère de l’Intérieur. A partir de maintenant ce sera comme d’habitude.

 

Interdiction de manifester dans certaines zones. En décembre on a pu constater « l’efficacité » de cette mesure avec des images, qui ont fait le tour du monde. Maintenant que les policiers sont épuisés, ça va mieux marcher ?

 

Le Premier Ministre a regretté que les lanceurs de balles de défense n'aient pas été assez utilisés, à cause des polémiques survenues ces dernières semaines. A moins que ce ne soit à cause de la formation toujours inexistante et que nos collègues se retrouvent seul face à la Justice, abandonnés par ces beaux Messieurs/Dames des salons, qui donnent les ordres mais ne les assument pas ?

 

Plus de fermeté à l’encontre des criminels et délinquants infiltrés dans les manifestations. Les policiers, ainsi que les gilets jaunes, le demandent depuis décembre !!! Mais comme le gouvernement ne change pas la doctrine de maintien de l’ordre de gestion des foules datant du XIXème siècle, les violences vont continuer de s’intensifier, au détriment des policiers, des manifestants pacifiques et des riverains.

 

De nouveaux moyens : « drones, des produits marquants, et des moyens vidéos ». Parfait. Mais comme on a pu le voir, faire de jolies images ne mets pas fin aux actes délictueux et criminels. Pour interpeller et tenir le terrain il faut des effectifs. Mais pour la 2ème année consécutive et malgré une baisse des exigences du concours, plusieurs centaines de postes de gardien de la paix n’ont pas été pourvus, donc on va devoir se contenter de blessés et d’images de chaos.

 

Monsieur Edouard PHILIPPE a vanté la nouvelle « Loi anticasseurs », qui ne changent rien, si ce n’est de pouvoir surveiller politiquement les opposants au Régime. Car pour les policiers le fichier existe déjà et faire pointer des interdits de manifestations quand on est déjà débordé par ailleurs, va être un casse-tête supplémentaire. Pour arrêter les individus masqués Monsieur le Premier Ministre indique que dorénavant nos collègues auront le droit de faire appliquer la Loi, une révolution !!!

 

Autre idée de génie augmenter l’amende pour participer à un rassemblement interdit. Encore faut-il avoir l’ordre d’arrêter les contrevenants et qu’ils soient solvables.

 

Petite cerise sur le gâteau, la responsabilité financière des casseurs et pilleurs sera « systématiquement » recherchée par le parquet en charge de réprimer ces exactions. Donc les personnes insolvables peuvent continuer à faire comme avant. Il aurait été intéressant pour les victimes des casseurs que l’Etat les indemnise pour ne pas avoir su assurer leur sécurité, mais non, aucune considération pour les victimes.

 

« Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre » Albert EISNTEIN

 

Lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre dema...
Ministère de l’Intérieur : l’exemplarité c’est pou...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous