Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (489 words)

La nouvelle trahison des syndicats police « représentatifs » envers les policiers et le peuple

Pice-rforme-des-retraites

Une réunion s’est tenues le 12 décembre 2019 au Ministère de l’Intérieur, qui s’est conclu par ce tweet de notre employeur :

 

 

À la suite de la fraude massive aux élections professionnelles de décembre 2018, révélée par le Canard Enchaîné du 19 décembre 2018, on comprend bien le ciment de cette relation de confiance.

 

Depuis tous les ans les premiers responsables de ces syndicats, qui sont permanents, obtiennent des postes de Responsables d’Unité Locale de Police (RULP) et surtout la paie qui va avec, alors que c’est une fonction de terrain et non un grade, au nom d’une expertise. Mais laquelle ? La réponse à cette question permettrait d’éviter que des mauvaises langues disent que l’administration les a achetés, en lésant des collègues sur le terrain qui ne peuvent être rémunérés à la hauteur de leurs responsabilités, le nombre de RULP étant budgétisé tous les ans.

 

Quand Messieurs CASTANER et DELEVOYE sont venus présenter la réforme des retraites aux policiers à Saint Germaine en Laye le 4 juillet 2019, ils ont empêché les représentants de notre organisation d’accéder au commissariat, pour nous empêcher de poser nos questions. Des choses à cacher ? Un dialogue social est-il de qualité s’il exclue plus de 10 organisations ?

 

Il y a un peu plus de deux ans les CRS avaient lancé un mouvement de protestation à l’appel des mêmes syndicats pour lutter contre la fiscalisation de leur Indemnité Journalière d’Absence Temporaire (IJAT), que voulait leur imposer le gouvernement au nom de la justice fiscale. Après l’obtention de promesses, les syndicats « représentatifs » ont crié victoire et ordonné de cesser le mouvement. Résultat quelques mois après, l’IJAT était bien fiscalisé par un vote des députés, qui en même temps votaient contre la fiscalisation de leurs propres indemnités.

 

Par ailleurs un silence sur les + de 60 suicides depuis la prise de fonction de Christophe CASTANER, à cause de nos conditions de travail de plus en plus déplorables. Rien sur les heures de nuit payées 0,97€. Rien sur les heures supplémentaires non payées ou payées moins chères que l’heure normale, en infraction avec le code du Travail. RIEN.

 

A VIGI nous nous voulons un régime de retraite le plus juste pour tous, sinon demain le gouvernement supprimera toutes les exceptions, vers le régime le moins disant et nous serons TOUS perdants.

 

Les policiers font partis du peuple, arrêtons de vouloir préserver nos miettes qui tombent de la table des « premiers de cordées », pour gagner des avancées sociales pérennes pour TOUS.

 

En conséquence pourquoi ne pas TOUS nous aligner sur le régime des retraites des sénateurs, comme ça de la contestation sociale et les policiers peuvent profiter d’un peu de temps en famille ou avec des amis ?

 

« Les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui les reçoivent » Charles PASQUA

 

Soutien à nos collègues de la police scientifique
Le 5 décembre 2019 VIGI. appelle à manifester et d...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous