Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

1 minute reading time (244 words)

La petite vidéothèque du Directeur de l’Ordre Public et de la Circulation, M. GIBELIN

950-x-500-gibelin-cinphile-incompris

On a été nombreux à se poser la question : « comment des vidéos datant du 1er mai 2018, peuvent-elles être données à Monsieur BENALLA et diffusées sur les sites LREM illégalement, alors que leur date de conservation est d’un mois MAXIMUM ? »

 

La réponse, simple, vient de Monsieur GIBELIN, cet homme qui a menti sous serment, qui a créé la cellule SYNAPSE en janvier 2017, pour analyser les 36 000 caméras de vidéosurveillance de la capitale. Analyser parfait et même louable. En revanche ordonner de copier sur cd-rom lesdites vidéos, nous sommes dans de la barbouzerie.

 

La CNIL n’était pas au courant de ce procédé et elle va faire une enquête pour faire la lumière sur de telles pratiques.

 

D’ailleurs, Monsieur le Directeur de la DOPC, qui a pris une note de service pour expliquer ses consignes, reconnaît « une difficulté juridique ». Comprendre par difficulté juridique 5 ans de prison et 300 000€ d’amende.

 

Bien qu’il soit inamovible de son poste depuis le Président de la République Monsieur SARKOZY et qu’il devait devenir Directeur Central des CRS au 1er septembre 2018, nous demandons qu’il soit suspendu de ses fonctions et mis à pied à titre conservatoire. Un directeur comme lui pousse nos collègues à la faute, donc dehors.

 

A moins bien sûr que l’IGPN n’arrive à le laver plus blanc que blanc, comme c’est un directeur…

 

« C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. » Montesquieu

Le bal des promotions : général, procureur général...
Coffre-fort mystère de M. BENALLA : demande d’un r...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous