Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (484 words)

Le Président de la République fait la promesse d’une prime exceptionnelle

950-x-500-aumne-Macron

Nous l’avons appris par RTL : « Notre Bon Seigneur » (NBS) va octroyer une prime à nos collègues, qui en ont pris plein la gueule le samedi 1er décembre.

 

Ils en ont pris plein la gueule car NBS et son acolyte du Ministère de l’Intérieur veulent « garder le cap ».

 

Ils s’en sont pris plein la gueule car un incompétent, le directeur de la DOPC Monsieur GIBELIN, est toujours en charge du Maintien de l’Ordre (MO) à Paris. On comprend bien NBS, que c’est un de vos copains. Il s’est parjuré pour vous lors de l’affaire BENALLA. Mais pour du MO, la première compétence requise n’est pas celle de courtisan !!!

 

NBS nous en avons marre de prendre les coups à votre place, nous sommes des Gardiens de la Paix. Celle de tout le monde et pas que la vôtre NBS.

 

Si nos collègues, qui ont dérouillé pour vous touchent une prime, nous serons les premiers heureux. Cette prime permettra de boucler la fin du mois ou de faire des cadeaux de Noël aux enfants. Et on est toujours d’accord pour améliorer le quotidien.

 

Mais vous êtes hypocrite, car cette prime à moins qu’elle soit de plusieurs dizaines de milliers d’euros comme celle de certains directeurs de la Police Nationale, ne compensera jamais, ce que vous avez décidé :

 

  • Maintenir le gel du point d’indice ;

 

  • Remettre un jour de carence en cas de maladie ;

 

  • Augmenter la CSG, mais en la compassant que partiellement ;

 

  • Fiscaliser l’indemnité de nos collègues CRS, mais pas celle 12 fois plus importante des députés ;

 

  • Laisser nos heures de nuit payée 0,97 centime de l’heure ;

 

  • Refuser de payer nos 24 millions d’heure supplémentaire ;

 

  • Augmenter le prix de l’essence, dont nous avons besoin pour aller bosser, comme de nombreuses personnes ;

 

D’ailleurs, comment tenir cette promesse, sans argent ?

 

En effet, nos collègues ne sont déjà pas payés pour leur Avantage Spécifique Ancienneté (ASA) : « nous avons pour l'heure stopper les effets pécuniaires (…) faute de crédits. Cette situation, identique dans tous les SGAMI, sera débloquée dès l'allocation de nouveaux crédits par l'Administration centrale. »

 

NBS vous nous faites une promesse d’une prime, qui sera nettement inférieur à tout ce que vous nous devez déjà et qu’en plus vous n’êtes pas en mesure d’honorer, à moins que les SGAMI aient un pactole caché et qu’ils refusent de payer les sommes déjà dues à nos collègues pour l’ASA.

 

Finalement, une promesse vous permet de nous faire encore travailler sur des amplitudes horaires illégale, pour qu’on sauve vos fesses. Si jamais nos collègues épuisés tombent tous malade samedi 8 décembre, on a hâte de vous voir en tenue de CRS pour voir comment vous gardez le cap.

 

« L'hypocrisie est un vice privilégié, qui jouit en repos d'une impunité souveraine. » Molière

 

Non, nous n’avons pas voulu « clasher » nos collèg...
En pleine période d’élections pro, le Ministre de ...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous