Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

4 minutes reading time (829 words)

Les « assassins » de notre collègue Maggy BISKUPSKI ont agi en toute impunité et courent toujours !!!

950-x-500-maggy

Hier soir, 12 novembre 2018, veille de la date symbolique du 13 novembre, notre collègue Maggy BISKUPSKI a choisi de nous quitter Nos pensées accompagnent sa famille, ses proches et l’association MPC, dont elle était présidente. 

 

Elle s’est battue par conviction contre une institution Police Nationale, composée de hauts bureaucrates et de syndicats dit représentatifs, qui sont prêts à tout pour garder leurs avantages : primes pharaoniques, postes fictifs, avantages en nature, postes obtenus par copinage et non compétence, etc.

 

La DDSP 78 et l’IGPN, par lesquelles notre secrétaire général a aussi été auditionné, étaient fières d’avoir un gros dossier disciplinaire contre Maggy BISKUPSKI et ils espéraient bien la faire taire, pour oser dénoncer de graves dysfonctionnements au sein de la Police Nationale.

 

Il faut savoir que pour Monsieur Éric MORVAN, Directeur Général de la Police Nationale, ce ne sont pas délinquants et criminels qui dirigent la Police Nationale, qui salisse notre institution, mais ce qui osent dénoncer ces crimes et délits. Nous avons déposé plainte contre lui pour un crime et il essaye par tous moyens (y compris la falsification de preuves, intimidation, harcèlement…), de nous faire taire.

 

Notre belle institution a tué 15 fois plus (officiellement, car même ce macabre chiffre est falsifié à la baisse par le Ministère de l’Intérieur) de policiers que les criminels depuis le début de l’année 2018.

 

Le Comité Technique Ministériel, composé des plus hauts bureaucrates et des représentants des syndicats « représentatifs » par chantage, n’a qu’une obsession dans le cas des suicides : qu’on ne cherche pas de responsable !!!

 

La haute hiérarchie de la Police Nationale TUE ses propres enfants, en toute impunité… pour de l’argent, satisfaire son égo ou complaire aux politiques en place !!!

 

Nous avions déposé plainte contre Messieurs VALLS et CAZENEUVE auprès de la Cour de Justice de la République, pour pousser au suicide nos collègues. Celle-là même que Messieurs HOLLANDE et MACRON ont promis de supprimer… quand ils n’étaient pas au pouvoir. En effet cette Cour lave plus blanc que blanc les responsables politiques. Elle n’a même pas remis en question les faits que nous dénoncions, sa conclusion étant déjà prête : ces deux Ministres sont irresponsables et vous ne pouvez pas faire appel de notre décision !!!

 

Nous avions de nouveau alerté Monsieur COLLOMB et plus récemment Monsieur CASTANER. Nous avons même demandé, à notre nouveau Ministre de l’Intérieur, une expertise psychiatrique de certains hauts bureaucrates, qui prennent a priori plaisir « à massacrer » les personnels sous leurs ordres, à commencer par Monsieur Éric MORVAN, le DGPN. La seule réponse est l’augmentation du nombre de nos collègues qui se donnent la mort… Quand, même les Ministres sont complices de cette tuerie, quel espoir reste-t-il ?

 

La Police Nationale pousse à bout des fonctionnaires voulant assurer leurs missions dans un cadre républicain et/ou préférant redonner du sens à leur métier en assurant la protection de la population plutôt que la protection de la com’ gouvernementale et/ou ayant tout simplement froissé l’égo surdimensionné d’un directeur ou d’un chef de service. Ce sont les mêmes qui s’octroient entre eux des médailles de l’ordre du mérité nationale la légion d’honneur, pour se rappeler ce qu’est le mérite ou l’honneur, qui leur fait tant défaut.

 

Comment la Police Nationale pousse au suicide ses personnels ?

 

Procédure disciplinaire abusive ;

Procédure pénale abusive ;

Fabrication et falsification de preuves ;

Détournement de la médecine statutaire ;

Harcèlement ;

Discrimination ;

Intimidation ;

Menaces ;

Chantages ;

La destruction de nos vie familiale et privée ;

Refus d’appliquer le droit européen ;

Injonctions paradoxales.

 

Non nous ne décrivons pas la mafia sicilienne, mais bien la Police Nationale française !!!

 

Pour couvrir notamment quoi ? 

 

Des faux en écriture publique sur les chiffres de la délinquance ;

Des détournements de faux publics, voir une escroquerie en bande organisée, suite aux primes pouvant atteindre 100 000€, distribuées sur les bonnes statistiques ;

Des vols ;

L’incompétence dans la gestion de la Police Nationale pouvant conduire jusqu’à la mort nos collègues.

 

En conclusion il ne nous reste que des mots pour dénoncer le fonctionnement abject de notre Institution, qui devrait pourtant être si belle.

 

Nous soupçonnons Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, d’autres hauts responsables de la Police Nationale, notamment de l’IGPN et de la DDSP 78, d’avoir assassiner notre collègue Maggy BISKUPSKI, en la poussant au suicide pour avoir dénoncer les magouilles au sein de la Police Nationale.

 

Nous demandons au Sénat, qui est la seule institution de ce pays qui semble encore croire en la République et au contre-pouvoir, d’ouvrir une enquête sur les méthodes utiliser au sein de la Police Nationale pour pousser au suicide nos collègues et plus particulièrement Maggy BISKUPSKI.

 

« J’ai choisi un combat que je suis fière de mener. C’est important car ça ne concerne pas seulement la Police Nationale, mais la sécurité de tous. » Maggy BISKUPSKI, présidente de la l’association MPC.

 

 

 

Elections professionnelles 2018 : VIGI. se désaffi...
Liste VIGI. Ministère de l'Intérieur Comité Techni...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous