Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (485 words)

Manifestation du 12 septembre 2017

manifestation 12 09 2017

 

Bilan de la journée de manifestation du 12 septembre 2017 : une réussite

 

Hier à Paris pour la manifestation du 12 septembre, il y avait trois cortèges : le cortège de tête, venait ensuite celui des forains et enfin arrivait la manifestation déclarée des syndicats.

 

VIGI. comme annoncé, a été dans le cortège de tête pour dialoguer. Durant le temps que nous avons passé dans ce cortège nous n’avons pas été menacé physiquement, mais verbalement. Heureusement, quelques manifestants sont venus dialoguer. Nous n’avons pas fini d’accord. Voyant que notre présence n’aboutirait à rien nous sommes allés rejoindre le cortège syndical.

Pour une fois la Préfecture de Police a mis en place ce que nous demandons depuis plus d’un an :

  • - Déploiement de nos collègues CRS au milieu des rues adjacents et non collés au cortège ;
  • - Usage des canons à eaux plutôt que des grenades ;
  • - Dispersion immédiate des individus violents aussi bien pour la sécurité de nos collègues, que du cortège syndical pacifique.

 

Résultat à Paris hier :

  • - Aucun collègue blessé ;
  • - Quasiment aucun débordement ;
  • - Aucun manifestant du cortège syndical ou de celui des forains blessés.

 

VIGI. remercie l’engagement de tous nos collègues, qui ont permis de garantir la Liberté de manifesté en sécurité.

Sur toute la France des manifestants du cortège syndical ont pu aller discuter avec les policiers, dont certains ont accepté les tracts sur la dangerosité de la Loi travail XXL, ce qui pourrait être vu comme un fait fautif par notre administration, qui décide de la définition de faute selon « son bon vouloir ».

 

Environ 500 collègues CRS, qui devaient être déployés hier, soit 33% des effectifs, ont dû aller consulter un docteur ne se sentant « pas très bien ». En effet en remerciement de leur engagement pour la sécurité de tous, aussi bien dans les manifestations, que dans l’action de lutte contre le terrorisme, le gouvernement a décidé :

  • - D’imposer leurs primes de déplacement ;
  • - D’acheter pour 22 millions de grenades, plutôt que de leur fournir des cantonnements salubres, les obligeant soit à dormir dehors, soit dans les camions.

 

Un bon rétablissement à nos collègues et merci de leur soutien contre la loi travail, car ils sont bien conscients qu’elle va nous impacter nous policiers, mais également nos familles et nos amis.

VIGI. appellera de nouveau les fainéants, les cyniques, les extrémistes que nous sommes et qui ne sommes RIEN aux yeux de Macron à venir manifester contre la destruction du code du travail, de la fonction publique et de la police nationale. VIGI. estime que ce n’est qu’avec tout le mouvement social, que nous pourrons tous obtenir des conditions de travail plus justes et dignes, ainsi qu’une meilleure répartition des salaires.

 

« Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences… » Anna Gavalda

Projet de loi renforçant la sécurité intérieure et...
Calcul séparé du point d’indice pour les différent...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous