Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

1 minute reading time (294 words)

Non, nous n’avons pas voulu « clasher » nos collègues gendarmes

950-x-500-CRS-Noam

Sur Cnews, aujourd’hui 4 décembre 2018 à 13h, notre délégué a été interrogé sur des images de violences à l’encore d’un jeune homme le 1er décembre, par des « CRS ».

 

En effet, pour une grande partie de la presse, dès qu’une personne est équipée en maintien de l’ordre c’est forcément un CRS, alors que dans la réalité de nombreuses unités travaillent en tenue de maintien de l’ordre.

 

Il a indiqué que ce n’était pas des CRS, car ils n’ont pas de bandes jaunes sur leurs casques.

 

Il a déclaré qu’a priori ce n’était pas des policiers, mais plutôt des gendarmes mobiles, les premiers utilisant des tonfas et les seconds des bâtons de défense droit.

 

Il semblerait que certaines compagnies d’intervention de la Préfecture de Police, qui est un Etat dans l’Etat, utilisent également ce type de bâton.

 

Une enquête IGPN est en cours et elle permettra de déterminer, qui est responsable de quoi.

 

Des personnes sur les réseaux sociaux ont voulu faire croire que nous voulions « clasher » nos collègues gendarmes.

 

Il n’en est rien bien sûr. Nous travaillons régulièrement avec nos collègues de la gendarmerie et nous vivons mes mêmes difficultés sur le terrain.

 

Les propos de notre délégué se bornait à décrire des faits. Sur ces images ce ne sont pas des CRS et habituellement les policiers ne sont pas équipés de bâtons droits.

 

SI jamais des gendarmes ont pu être blessés par les propos tenus, nous les prions de bien vouloir accepter nos excuses. Nous ne voulons opposer police et gendarmerie et il serait ridicule de vouloir le faire.

 

« Aime la vérité, mais pardonne l’erreur » Voltaire

 

Préavis de grève illimitée déposé dans la Police N...
Le Président de la République fait la promesse d’u...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous