Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

3 minutes reading time (516 words)

Oui nous voudrions protéger les citoyens des violences pour que nos enfants puissent dire avec fierté que nous sommes policiers

Marlne-enfant-8-ans-2

A VIGI. nous nous battons pour que nous redevenions des gardiens de la Paix, pour que tous les enfants de policiers puissent être fiers du métier de leur papa ou de leur maman (oui car des mère sont aussi policières, comme semble l’oublier Marlène SCHIAPPA).

 

 

Quelques pistes pour que nos enfants puissent dire que nous sommes policiers sans honte ou peur :

 

 

  • * Qu’ils n’aient pas à craindre les représailles des délinquants qui sont libérés plus vite que nous finissions nos PV d’interpellation ;

 

  • * Que nous soyons utilisés à poursuivre les criminels et les délinquants, au lieu d’aller mutiler des manifestants pacifiques, comme la honte vécue avec la gestion du mouvement des Gilets Jaunes par exemple. Nous devons être police républicaine et non politique ;

 

  • * Que l’Etat français présentent ses excuses aux familles des personnes innocentes mortes entre les mains de la police, comme Madame Zineb REDOUANE, Monsieur Steve CANIÇO ou encore Monsieur Cédric CHOUVIAT, au lieu d’être dans le déni et de promouvoir certains responsables de ces drames ;

 

  • * Que les services du renseignement territorial soient déployés pour lutter contre le terrorisme et les groupuscules non-républicains au lieu de devoir écrire des notes sur les : « réactions au discours du chef de l’Etat ». Nous devons être un service de renseignement opérationnel et non une officine politique ;

 

  • * Que nous puissions mettre fin aux incivilités, comme les tapages, les occupations de halls d’immeuble, aux différents de voisinages, plutôt que de « racketter » la classe moyenne à coup de diverses contraventions (code de la route, non port du masque, consommation de cannabis, etc). Quand on voit un policier on doit se sentir en sécurité et non avoir peur, alors même qu’on n’a rien à se reprocher ;

 

  • * Que nos ministres ne soient pas eux même poursuivi par la Justice avec petite cerise sur le gâteau, notre Ministre de l’Intérieur, qui a été blanchi miraculeusement quand il est devenu chef des enquêteurs, pendant que les gens du peuple sont envoyés en prison pour des faits moins graves, en comparution immédiate ;

 

 

 

  • * Ne pas envoyer Marlène SCHIAPPA pour parler de nous respecter, quand on sait qu’elle a gardé le silence quand nos collègues se faisaient agressés sexuellement par un médecin de la Police Nationale, car avant de défendre notre intégrité, elle a préféré ne pas froisser Christophe CASTANER, alors Ministre de l’Intérieur. De toute façon le respect ça ne s’achète pas, ça ne se décrète pas, ça se mérite et ce que nous essayons de faire à VIGI.

 

 

« On peut dire qu’une société va mal quand sa population redoute autant la racaille que la police. » Christian GRANGER

 

Au bout de 3 ans Emmanuel MACRON va enfin recevoir...
Racisme, harcèlement, mais que se passe-t-il à la ...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous