Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (460 words)

Polémique autour du don de masques par Dieudonné aux policiers par l’intermédiaire de notre syndicat

Charlot

Dans une de ses vidéos Dieudonné a proposé de donner des masques à notre syndicat, dans le cas de l’épidémie Covid-19.

 

Nous l’avons remercié et accepté les masques.

 

Nous sommes donc premièrement un syndicat poli et civilisé, qui applique les règles les plus élémentaires de la courtoisie.

 

Deuxièmement nous sommes pleinement dans le rôle d’un syndicat, c’est-à-dire de protéger les personnels, ici d’un virus.

 

Troisièmement cela souligne une carence de notre employeur, dans la distribution du matériel de protection à ses agents, aussi bien pour leur sécurité, que celle de la population, car nous avons malheureusement servi de vecteur de propagation du covid-19. S’il n’y avait pas eu d’incompétence de la part de l’employeur public, nous n’aurions pas eu besoin de chercher des masques par tous moyens.

 

A priori nous sommes le seul syndicat de police à l’avoir constaté, car dans les 63 plaintes visant des membres du gouvernement, nous sommes le seul syndicat de police a avoir posé des actes, en déposant plainte contre Edouard PHILIPPE, premier ministre, Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur et Laurent NUNEZ, secrétaire d’état et non juste brassé de l’air, comme les syndicat élus suite à une fraude aux dernières élections professionnelles au sein du ministère de l’Intérieur.

 

Suite à nos remerciements des personnes, y compris un journaliste du journal de Bernard Mourad, ex-conseiller d’Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle, aujourd’hui responsable de l’activité Corporate and Investment Banking de la division française de Bank of America Merill Lynch, nous ont accusé d’être soutenir Dieudonné, tandis que d’autres applaudissaient que nous le soutenions. Heureusement que la majorité des personnes, qui nous suivent, ont bien compris que dans cette histoire nous n’apportions pas un soutien, ni une caution à Dieudonné, mais bien à la santé des policiers et de la population.

 

A VIGI nous combattons des idées, pas des personnes. C’est pour cela qu’au nom de la neutralité du service public nous avions demandé le retrait de l’affiche d’un spectacle de Dieudonné dans un service de police.

 

C’est pour cela que nous avions accepté la proposition d’écoute de Bernard-Henri LEVY, au sujet du suicide des policiers, bien que nous déplorions, qu’il n’est pas donné suite à sa propre proposition.

 

Prochainement Dieudonné remettra donc les masques pour protéger la santé de nos collègues et de la population avec laquelle nous sommes en contact à notre secrétaire général et il y aura sûrement une photo de cette bonne action. Nous laisserons les polémistes faire leurs commentaires, pendant que nous servons l’intérêt général.

 

« Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? » Bouddha

 

Comment un journaliste manipule l’information pour...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous