Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (479 words)

Quelle est la première cause de mort violente des policiers en France en 2019 ?

950x500-suicide-association-07-04-2019

Selon les besoins de com’ politiques : les terroristes, les gilets jaunes, les banlieues, le grand banditisme, les migrants, etc.

 

La réalité est tout autre. En 2019, les policiers meurent en se suicidant. Déjà 25 depuis le début de l’année… Sans compter nos collègues administratifs, techniques, ouvriers, scientifiques et autres personnels non-actifs, qui subissent les mêmes conditions de travail, mais que notre institution compte pour rien.

 

Nous avions demandé à Monsieur MORVAN, Directeur Général de la Police Nationale, une audience pour lui proposer des pistes de réflexion le 17 novembre 2017. Il n’a jamais voulu nous recevoir et passe son temps à détourner les moyens de l’administration pour nous envoyer en conseil de discipline et déposer plainte pour diffamation, pour essayer de nous museler. Pendant ce temps 75 collègues se sont donnés la mort.

 

Nous avions écrit à Monsieur COLLOMB, Ministre de l’Intérieur, le 22 novembre 2017, lui expliquant les causes profondes du « malaise dans la Police » : perte de sens de notre métier, organisation du travail reconnue pathogène et destructrice, pratiques managériales délétères, détournement du pouvoir disciplinaire, détournement des missions de la médecine statutaire, dissuasion d’avoir recours à des psychologues, etc. Aucune réponse. Pendant ce temps plus de 40 collègues se sont donnés la mort.

 

Nous avons renouvelé notre alerte auprès de Monsieur CASTANER, Ministre de l’Intérieur, le 24 octobre 2018. Aucune réponse, mais envoie de notre secrétaire général en conseil de discipline pour le faire taire. Pendant ce temps 35 collègues se sont donnés la mort.

 

Nous avons manifesté le 12 mars 2019 aux côtés des associations de policiers et de quelques syndicats, pour alerter une nouvelle fois, Monsieur CASTANER, Ministre de l’Intérieur et qu’il nous reçoivent TOUS ensemble. Aucune réponse, mais 7 de nos collègues se sont donnés la mort depuis.

 

Devant ce silence nous avons écrit deux fois à Monsieur Edouard PHLIPPE, Premier Ministre, le 21 mars 2019 et le 27 mars 2019, pour demander la démission de Monsieur CASTANER, Ministre de l’Intérieur, qui préfère compter les cadavres de nos collègues (déjà 35 !!!) plutôt que de recevoir tous les partenaires syndicaux et associatifs de la Police Nationale. Nous sommes toujours en attente de sa réponse sur le sujet. Mais pendant 5 de nos collègues se sont donnés la mort…

 

A croire que pour notre institution, un collègue qui se donne la mort est un « problème » de moins et « une économie budgétaire… »

 

Les délégués de VIGI. lancent une nouvelle fois l’alerte conformément à l’article 6 de la Loi n°2016-1691.

 

Est-ce qu’une nouvelle fois la haute hiérarchie policière va faire le choix de la coercition contre nos représentants, plutôt que de protéger la vie de nos collègues ?

 

« Le meurtre parfait est de pousser l’autre au suicide… » Nathalie DELOURME

 

Handicap : stop à l’hypocrisie dans la Police Nati...
Avant-première de la dernière saison le 04-04-2019...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer01 55 82 87 36

Suivez-nous