Inscription      Connexion      Contact         picto fb     picto twitter     logo youtube

2 minutes reading time (355 words)

VIGI. seul syndicat de police entendu par la Cour de Justice de la République suite à notre plainte pour la gestion du COVID-19 par le gouvernement

Masque-obligatoire-2

Notre syndicat a été la seule organisation de la Police Nationale à avoir le courage de déposer plainte contre nos politiques, car nous avons à cœur de défendre la santé de nos collègues et de leurs familles, plutôt que des avantages personnels. Pour rappel le COVID-19 a tué 4 de nos collègues, infecté plusieurs centaines d’autres qui ont été testés positifs et confiné plus de 10 000 pour suspicion de contamination.

 

De plus notre mission de gardien de la Paix est de protéger la population et non d’être des vecteurs de propagation d’un virus.

 

En mars, voici les consignes écrites que recevaient les policiers :

 

 

 

Aucun fondement scientifique vu que l’avis du conseil scientifique COVID-19 du 12 mars 2020 préconisait :

 

 

 

 

Comme il y avait pénurie, le gouvernement a décidé de mettre en danger la vie des policiers et de la population, plutôt que de reconnaître ses erreurs, pour masquer son incompétence. Comme par magie, dès qu’il y a eu des stocks de masques, les consignes sont devenues en août :

 

 

De même, de nombreux policiers exposés au COVID-19 ont inhalé du gaz CS en grande quantité et de façon répétée, à cause d’ordres demandant de tirer massivement des grenades lacrymogènes, sans avoir de masques à gaz, engendrant des fragilité pulmonaire, facteur aggravant du coronavirus, comme le rappelle lui-même le Président de la République :  « je demande à toutes personnes qui souffrent de trouble respiratoire de rester autant que possible à leurs domiciles. »  

 

 

Le syndicat VIGI. est entendu aujourd’hui, mardi 15 septembre 2020 à 14h à la Cour de Justice de la République, suite à notre plainte contre Messieurs PHILIPPE, CASTANER et NUNEZ pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui et entraves aux mesures d’assistance ».

 

 

« Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que du vent » George ORWELL

 

 

Lettre ouverte : demande de dépôt de plainte de vo...

Newsletter

Recevez la newsletter Vigimi en remplissant les champs ci-dessous
J'accepte la Politique de confidentialité

Contact

tel footer06 22 77 85 43

Suivez-nous